in

Retour sur le Grand Prix Automobile de Marseille

Marseille aussi a connu son Age d’Or du Grand Prix automobile. Saviez-vous qu’il existait, jusqu’en 1952, un Grand Prix automobile de Marseille ? S’il ne se court plus aujourd’hui, la ville et la région n’ont rien perdu de leur passion pour les sports auto et les bolides qui décoiffent. On vous raconte …

Une passion automobile

Les passionnés auto de Marseille connaissent ce Grand Prix et les courses qui le précèdent (on vous en dit plus dans un instant). D’ailleurs, on en connait plus d’un(e) qui se ferait un plaisir de piloter sur circuit le temps d’une initiation. Ca tombe bien, dans la région il y a le choix ! Miramas, Fontange, Paul Ricard Castellet … Renseignez-vous auprès de l’Automobile Club de Provence ou l’ASA. On pense aussi, pour les passionnés de courses auto, aux maquettes dignes d’un garage de collectionneur … en version miniature ! Découvrez la sélection de maquettes de voitures Modelspace – notre premier choix pour des modèles impressionnants de réalisme, qu’ils soient Porsche ou McLaren – qui vous feront rêver du doux ronronnement des grands circuits …

La petite histoire

Créé en 1932, le Grand Prix automobile de Marseille nous fait encore rêver à MarseilleSoir. Il fut couru :

  • Sur le circuit du parc Borely. Oui oui, vous avez bien lu : notre beau parc du 19e siècle n’est pas réservé qu’aux arts botaniques et à la pétanque. Il a accueilli 4 éditions de la course, en 1946, 1950, 1951 et 1952. Ce n’étaient d’ailleurs pas ses premiers pas dans un registre inhabituel puisqu’une quinzaine de l’aviation s’y est tenue en … 1910 !
  • Sur l’Avenue du Prado. Tout à fait, en pleine ville ! S’il est fortement déconseillé (comprendre : formellement interdit) de jouer les pilotes de course sur l’avenue de nos jours, celle-ci les 6e et 7e éditions du Grand Prix automobile de Marseille.
  • Sur le Circuit de Miramas dans les Bouches-du-Rhône. Fondé par le pilote français Paul Bablot associé à l’Automobile club de Marseille, on ne pourrait rêver de meilleur endroit pour le Grand Prix que ce circuit de légende.

Partie du calendrier secondaire des Grands Prix automobile à ses débuts, l’épreuve se court ensuite en Formule 2. Et le pilote le plus titré ? Un français, Raymond Sommer !       

Il faut dire que la région avait déjà une petite histoire de passion auto derrière elle : le Moto Club de Marseille organisait déjà des courses sous la forme de Grand Prix, à Miramas mais aussi sur le Circuit de la Baule. Aussi, en 1936 et 1937, deux épreuves de voitures de sport sont organisées à Marseille, sous le nom des 3 Heures de Marseille – on vous invite à rechercher la course, tout aussi passionante que le Grand Prix ! Et l’amour de Marseille pour les sports automobiles ne s’arrête pas là …

Pour les aguerris

Au-delà les circuits, les aventuriers ont rendez-vous à ‘Association Sportive Automobile Marseille Provence Métropole, créée dès 1945 et regroupant les passionnés de sports auto de la région. Affiliée à la Fédération Française des Sports Automobile, elle promeut et organise tant rallyes que courses de côtes y compris en véhicules historiques. Pourquoi ne pas envisager la licence cette année ? Et pour ceux qui veulent découvrir ou redécouvrir les circuits, filez sur fairedusportamarseille.com – on y a trouvé quelques bonnes adresses !

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Un voyage à Dubaï

Marseille – vos options de transport